Compte rendu de la valeur des habitations et des communes les plus chères

Investir dans l’immobilier constitue un investissement sûr et intéressant. Mais quelle est la valeur d’une habitation, comment cette valeur est-elle définie, et qu’est-ce qu’un bon investissement ? Pour répondre à ces questions, voici un compte-rendu des différents facteurs qui déterminent la valeur d’un bien.

L’établissement de la valeur d’un bien

Le prix de votre habitation est déterminé par divers aspects, notamment ceux propres à l’habitation, mais aussi des aspects environnementaux.

Les aspects propres à l’habitation

Les caractéristiques de l’habitation en elle-même influencent considérablement l’établissement de sa valeur. Les facteurs suivants déterminent en grande partie le prix du bien : la superficie, l’âge et la qualité. D’autres aspects entrent également en ligne de compte : le type d’habitation, l’état d’entretien, l’isolation, la présence d’un chauffage central, le nombre de pièces, la présence d’un jardin et d’un garage. L’entretien en retard est également un facteur dont il faut tenir compte.

Facteurs environnementaux

L’acheteur d’un bien choisit non seulement l’habitation, mais aussi son environnement, dans lequel il se voit bien vivre. Cet environnement détermine fortement le prix. Il s’agit de caractéristiques telles que la réputation du quartier, l’accessibilité en termes d’emploi, la proximité des écoles et des voies rapides.

Des facteurs tels que l’espace et la nature jouent aussi un rôle, mais sont moins déterminants. Les aspects environnementaux peuvent également influencer négativement le prix, pensez par exemple à la proximité de zonings industriels… Alors que la proximité de pôles d’emploi sera favorable au prix.

Ces facteurs concernent également la densité des constructions dans le voisinage, la nature et la qualité de l’environnement, la proximité d’infrastructures diverses. La politique communale en matière d’habitat et d’aménagement du territoire, les projets communaux pour le quartier sont également importants.

Caractéristiques sociales

Certains aspects sociaux influencent également le prix d’une habitation, comme la composition de la population, le pourcentage de chômage, la prospérité et le statut social du quartier.

Déterminer la valeur actuelle d’une habitation n’a rien de simple, notamment en raison du fait que plusieurs facteurs la déterminent. Des aspects tels que la superficie habitable, la qualité de l’habitation et la situation sont cruciaux. Mais en fin de compte, l’offre et la demande seront le facteur décisif pour déterminer la valeur d’une habitation.

Pour aider à l’établissement de la valeur d’une habitation, faites des recherches sur internet. Vous pourrez comparer les prix de biens similaires, et des sites vous aideront à déterminer la valeur de votre bien à l’aide d’un baromètre spécifique, qui vous donnera une idée du marché immobilier dans votre région.

Les communes les plus chères de Belgique

La région où se situe un bien constitue un facteur décisif pour l’établissement du prix. Voici, selon les chiffres de la dernière enquête du SPF Économie, un compte-rendu des communes les plus chères.

Commune la plus chère pour une maison d’habitation

Pour acheter une maison d’habitation standard à Ixelles, il vous faudra débourser en moyenne 561.731 euros, ce qui fait d’Ixelles la commune la plus chère. En deuxième et troisième positions, on retrouve Woluwe-Saint-Pierre avec 507.956 euros, et Woluwe-Saint-Lambert avec 489.900 euros. Le prix est d’une manière générale élevé dans la Région de Bruxelles-Capitale, ainsi que dans les communes de Knokke-Heist, Sint-Martens-Latem, Schilde, Meise, Louvain, Lasne, et La Hulpe.

Commune la plus chère pour une villa

Knokke-Heist reste la commune la plus chère de Belgique pour les biens de luxe. Comptez en moyenne 1.373.468 euros pour une villa. Le top 3 est complété par Uccle, avec 1.194.121 euros, et Woluwe-Saint-Pierre avec 876.000 euro. Le prix est d’une manière générale élevé à Sint-Martens-Latem, Anvers, Brasschaat, Schilde, Mortsel, Kontich, Meise, Wemmel, Jette, Bruxelles, Sint-Gilles, Ixelles, Watermael-Boisfort, Auderghem, Tervuren, Woluwe-Saint-Lambert, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse, La Hulpe et Lasne.

Commune la plus chère pour un appartement

C’est dans les communes de Knokke-Heist, Sint-Martens-Latem, De Pinte, Schilde, Wommelgem, Kontich, Tielt-Winge, Woluwe-Saint-Pierre, Wezembeek-Oppem, Tervuren, Grez-Doiceau, Lasne, Braine l’Alleud que le prix moyen d’un appartement est le plus élevé.

Commune la plus chère pour un terrain à bâtir

C’est dans les communes côtières, dans et aux alentours de Bruxelles et d’Anvers que le prix d’un terrain à bâtir est le plus élevé. 

Ce site utilise des cookies! Plus de détails sur nos cookies peuvent être trouvés dans notre couvercle de cookie